191225 News Bayer

Un expert scientifique de Bayer le confirme : les mutations par édition génomique sont détectables ! Photo : Shutterstock

L’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne a clairement établi que les organismes modifiés par les nouvelles techniques de génie génétique doivent être régulés. En conséquence, le lobby agro-industrielle intensifie ses activités pour déréglementer l’utilisation de ces techniques en Suisse et soustraire les organismes édités génétiquement de la réglementation européenne. L’argument central des lobbyistes est de démontrer que les mutations ajoutées en laboratoire ne se distinguent pas de celles qui se produisent dans la nature et ne sont pas traçables. Pourtant, lors d’une interview accordée à Euractiv, le premier portail d'information Internet sur la politique européenne, un représentant de Bayer confirme que l’édition génomique est une technique de génie génétique parfaitement traçable.

Larry Gilbertson, scientifique senior chez Bayer Crop Science (anciennement Monsanto), déclare au début de l'entretien, que les nouvelles méthodes de génie génétique permettent de modifier l'ADN, tout comme les techniques de génie génétique classique. Il ajoute que les risques liés aux nouvelles techniques de génie génétique doivent être évalués.

Larry Gilbertson souligne également que les modifications engendrées par les nouvelles méthodes de génie génétique peuvent également être détectées. Qu'il s'agisse de sélection classique, de mutagenèse non dirigée ou d’édition génomique, toutes ces interventions dans l’ADN laissent des traces spécifiques dans le matériel génétique qui peuvent être détectées. Même si les traces laissées par l’édition génomique sont plus subtiles et ressemblent à des mutations naturelles, une modification de l’ADN est détectable.

Si les scientifiques de Bayer reconnaissent qu’une évaluation des risques est nécessaire et que les modifications apportées à l’ADN par ces nouvelles techniques sont détectables, alors il ne devrait pas y avoir d’obstacle à adopter une réglementation qui exige une évaluation rigoureuse des risques et permette la traçabilité de ces produits. Malheureusement, les lobbyistes de l’agro-industrie rejettent une telle régulation.

Exiger une analyse de risque approfondie avant la commercialisation de produits issus d’organismes édités génétiquement est nécessaire afin de protéger les consommateurs et l'environnement. En effet, les nouvelles méthodes de génie génétique diffèrent des méthodes de sélection classiques par leur rapidité et leur radicalité et ont des conséquences potentielles radicalement différentes.

DOCUMENTS STOPOGM

  • StopOGM Infos 66
    Nouvelles techniques de modification génétique. Les mêmes promesses qu'il y a 20 ans
    Protéger les espèces à l'aide de manipulation génétiques ?

 

RAPPORT

Dialogue transatlantique des consommateurs, 2017

Commission d'éthique dans le domaine non humain :

Descriptions des techniques et risques

Prise de position de scientifiques

Expertises juridiques et régulation