Dommages News

200414 News Coton Inde

Du coton Bt africain infesté par des punaises rouges, responsables de dommages importants à la qualité des fibres de coton. Photo: PELUM Swaziland

Le coton Bt est un coton transgénique, modifié génétiquement par l’insertion de gènes de la bactérie Bacillus thuringiensis. La culture du coton Bt a été promue dans de nombreux pays en développement en promettant aux cultivateurs une réduction importante des applications d’insecticide supplémentaire et des rendements plus élevés. Notre revue actuelle de la situation révèle que le coton Bt menace l’existence des petits agriculteurs qui ne réalisent pas les profits escomptés et favorise l’émergence de nouveaux parasites du coton.

News 20190915 Moustiques

Les conséquences de la propagation de séquences d’ADN artificielles dans des populations de moustiques ne sont pas connues.  Photo: clipdealer

Au Brésil, des centaines de milliers de moustiques génétiquement modifiés ont été disséminés chaque semaine pendant deux ans dans le cadre d'un projet expérimental. Le but de l'expérience était de décimer les populations locales de moustiques tigres afin de réduire le nombre d'infections à la dengue et au zika. Les moustiques GM contenaient un programme génétique censé faire mourir leurs descendants. Mais certains descendants ont survécu et des gènes artificiels se répandent maintenant dans les populations naturelles de moustiques.

190511 News RCAB

Le lin génétiquement modifié pollue la production sans OGM au Canada Photo: clipdealer

Une fois disséminés dans l'environnement, les organismes génétiquement modifiés (OGM) peuvent difficilement être arrêtés ou contrôlés. La contamination indésirable des exploitations agricoles sans OGM ne peut pratiquement pas être évitée. C'est la conclusion du récent rapport du Réseau canadien d'action sur les biotechnologies (RCAB), une organisation non gouvernementale canadienne. Ce rapport est le premier qui recense tous les cas de propagation et de contamination par des OGM au Canada depuis leur introduction il y 25 ans. Il montre que de nombreux organismes génétiquement modifiés, dont du colza, du lin, du blé et même du porc, sont entrés accidentellement dans la chaîne de production agricole conventionnelle et biologique pendant cette période.

190417 News Raps

Photo: clipdealer

En raison de la contamination de lots de semences d'une variété de colza d'hiver (Dekalb Exception) par un colza génétiquement modifié (GT73) commercialisé par Bayer, les agriculteurs français et allemands ont dû détruire environ 10'000 hectares de colza. Plus de 350 exploitations agricoles sont touchées. Le colza GM n'est pas autorisé pour la culture en Europe, c'est pourquoi les semences sont soumises à la tolérance zéro en vertu du droit européen. En Allemagne, les autorités compétentes ont ordonné une pause culturale jusqu'en juillet 2019 ou 2020.